Les 5 piliers du design thinking

Les 5 piliers du design thinking

16 avril 2019 Non classé 0

1) Empathie 

Cette phase est indispensable : l’objectif est de comprendre son utilisateur ou client final. Qui est-il, quelles sont ses habitudes, Pour cette technique, on peut passer par la définition de personas : des personnages fictifs auxquels on attribue le plus de caractéristiques possibles (âge, métier, hobbies, goûts, vie familiale…), afin de trouver une innovation qui s’adaptera le mieux possible à lui. Il faudra ensuite, dans chaque étape, conserver ce persona à l’esprit pour ne pas se détourner de l’objectif de l’innovation à concevoir. 

La phase d’empathie permet de se décentrer un instant de la question d’origine (le lieu de travail), afin de se plonger pleinement dans la vie de quelqu’un d’autre et d’imaginer ce qui pourrait lui rendre service voire lui changer la vie. 

2) Définition du problème

Quel est le problème que rencontrent mes utilisateurs finaux auxquels je souhaite répondre ? Cette phase là est également cruciale car c’est celle qui porte en elle la réponse : l’innovation. La méthode des 5 « pourquoi » peut être intéressante. A chaque problème que vous identifiez, demandez-vous « pourquoi ». Recommencez le processus 5 fois et vous aurez identifié un problème signifiant.

3) Idéation

C’est la phase « lâcher-prise » : l’objectif est que chacun puisse laisser libre cours à sa créativité et générer le plus d’idées possibles. Pas de jugement, pas d’auto-censure. Vous pouvez procéder en deux étapes : d’abord une phase pendant laquelle chacun note ses propres idées. De cette façon, personne n’est influencé par les autres. Ensuite, mettez tout en commun.

4) Prototypage

C’est à ce moment-là que l’équipe doit trancher : choisir l’une des solutions imaginées et se lancer dans l’élaboration. Un prototype est par définition une ébauche. Vous pouvez utiliser des bouts de papier, du scotch des post-its… L’objectif est d’aller vite, car l’essentiel est de se confronter rapidement à l’utilisateur final pour obtenir ses feedbacks et faire évoluer le produit ou service.

5) Test

Lancer son prototype auprès du public : c’est en cela que la méthode design thinking crée de la valeur. On confronte très rapidement son idée aux clients pour récolter son avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *